Mali: Un(e) Coordinateur/trice Administratif et Financier au Mali

Organization: Première Urgence – Aide Médicale Internationale
Country: Mali
Closing date: 30 Apr 2016

Première Urgence Internationale (PUI) est une Organisation Non Gouvernementale de solidarité internationale, à but non lucratif, apolitique et laïque. PUI se mobilise au quotidien pour couvrir les besoins fondamentaux des victimes civiles mises en péril, marginalisées ou exclues par les effets de catastrophes naturelles, de guerres et de situations d’effondrement économique. L’objectif est d’aider les populations déracinées dans l’urgence, tout en leur permettant de regagner rapidement autonomie et dignité.

L’association mène environ 140 projets par an, dans les domaines de la sécurité alimentaire, la santé, la nutrition, la réhabilitation d’infrastructures, l’eau et l’assainissement et la relance économique. PUI intervient en appui à près de 4 millions de personnes dans 22 pays, en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, dans le Caucase et en France.

Situation et besoins humanitaires

Le Mali compte environ 15 millions d’habitants, mais les 3 régions de Gao, Kidal et Tombouctou, qui représentent les deux tiers de la superficie du pays comptent seulement 10 % de sa population. Les indicateurs de développement humains (PNUD) soulignent les difficultés structurelles auxquelles le Mali est confronté (UNDP, 2014):

  • Espérance de vie : 55 ans
  • Mortalité infantile : 128/1000
  • Taux d’alphabétisation des adultes : 33,4%
  • Population en pauvreté multidimensionnelle : 85,5%

Le secteur de la santé a été particulièrement touché, dans la mesure où les personnels des centres de santé communautaires (CSCOM) et de référence (CSREF), employés d’Etat ont fui les régions du nord au début de la crise. Aujourd’hui, l’Etat investit 6,81 % de son PNB dans le système de santé.

Depuis mi-janvier 2012, la République du Mali est confrontée à une crise multidimensionnelle : politique, sécuritaire et humanitaire. Les tensions se sont cristallisées autour de la région du Nord, revendiquée par des groupes d’opposition armée (GOA) comme un état indépendant, l’Azawad. Aujourd’hui, 3 types d’acteurs se partagent la scène : 1) l’Etat et les Forces Armées Maliennes (FAMA) régulières, ainsi que des groupes armés unionistes réunis dans une Plate-forme, 2) les groupes de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) dont le Mouvement National de Libération de l’Azawad et le Haut Conseil Uni de l’Azawad sont les principaux membres, 3) les groupes islamistes radicaux, dont Ansar Dine et le Mouvement pour l’Unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest fusionné aux Signataires par le Sang (MUJAO-Al Mourabitoune) sont les plus importants.

La situation politico-sécuritaire s’est considérablement améliorée depuis juin 2015 et la signature de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation, suivi d’accords intercommunautaires sur le terrain (Anefis, Menaka). Cependant, la mise en œuvre de l’Accord de Paix, en particulier le volet Désarmement, Démobilisation, Réintégration, reste un défi.

Notre action sur le terrain

PUI a pour vocation de répondre à l’ensemble des besoins de base non couverts des populations les plus vulnérables. Cependant, au Mali, PUI est pour l’heure uniquement présent dans le Nord, dans 2 cercles de la région de GAO, Bourem et Ansongo, afin de répondre aux besoins sanitaires des populations affectées par le conflit. Présents dans les aires de santé fonctionnelles par l’appui aux centres de santé communautaires, PUI sert les populations les plus isolées vivant dans des aires de santé non fonctionnelles par le biais de cliniques mobiles. PUI coordonne ses interventions avec d’autres acteurs en santé, dont ACF-E et AAG.

En 2015, PUI avait pour objectif, dans une phase de stabilisation de :

  • Renforcer la capacité de répondre aux besoins des populations du nord, par une approche multisectorielle en santé et Sécurité Alimentaire, Nutritionnelle et des Moyens d’Existence (SANME) ;
  • Capitaliser sur notre expertise en soins de santé primaires pour répondre à des besoins sanitaires non couverts dans le pays.

Finalement, c’est le 2ème objectif qui aura été atteint, avec l’ouverture d’une base à Kidal, dans le cadre du projet d’assistance médico-nutritionnelle financé par ECHO. En effet, PUI n’a pas réussi à se positionner en SANME dans des zones déjà couvertes par des ONG d’importance, œuvrant dans un cadre commun de filets sociaux (HI, ACF-E, Solidarités International, IRC, etc.)

Découvrez notre réponse à la crise

Dans le cadre de nos activités au Mali, nous recherchons un(e) Coordinateur/trice Financier et Administratif.

Le/La Coordinateur/trice Administratif et Financier est responsable de la bonne gestion financière, comptable et budgétaire de la mission ainsi que de la gestion des ressources humaines et des dossiers administratifs et juridiques.

  • Gestion financière, budgétaire et comptable : Il/Elle est responsable de tous les aspects relatifs aux finances, incluant les éléments budgétaires et comptables, ainsi que la trésorerie de la mission.
  • Gestion des ressources humaines: Il/Elle est responsable de la gestion administrative des équipes nationales et internationales, de la définition / mise à jour des procédures et outils de gestion RH en confirmité avec la réglementation du travail du pays d’intervention et la politique RH de PUI, et du suivi des risques liés aux questions RH.
  • Gestion administrative et juridique : Il/Elle supervise les dossiers administratifs et garantit que le statut et le fonctionnement de la mission soient en conformité juridique avec les exigences du pays d’intervention.
  • Représentation: Il/Elle représente l’association auprès des partenaires, autorités et différents acteurs locaux impliqués dans les domaines financiers, administratifs, juridiques et ressources humaines de la mission.
  • Coordination : Il/Elle centralise et diffuse l’information au sein de la mission et au siège pour tout ce qui concerne les domaines financiers, administratifs, juridiques et ressources humaines de la mission et consolide le reporting interne et externe dans ces mêmes domaines.

Pour rester informé des nouvelles offres en continu, rejoignez le groupe Facebook My Job In The field**.**

Formation et expériences :

Formation :

Gestion financière / comptabilité

Expériences professionnelles :

Des expériences à l’étranger et/ou dans le domaine de l’humanitaire seraient un plus.

Informatique :

Maîtrise d’Excel obligatoire

Langues

Maîtrise du français obligatoire.

L’anglais et/ou d’autres langues seraient un plus.

Conditions proposées

Salarié en Contrat à Durée Déterminée (CDD)

Date de démarrage : fin avril 2016Salaire / Indemnité

Salaire brut mensuel : de 1 980 à 2 310 Euros selon parcours en Solidarité Internationale + majoration de 50€ par semestre d’ancienneté avec PUI

Frais pris en charge notamment transport AR Domicile / Mission, visas, vaccins…

Assurance comprenant couverture médicale et complémentaire santé, assistance 24/24h, rapatriement et prévoyance

Hébergement en maison collective

Frais de vie (” Per diem »)

Pour en savoir plus sur notre offre, merci de consulter le profil de poste sur notre site !

How to apply:

Merci d’envoyer votre candidature (CV et Lettre de Motivation) à Natalia Montoya, Chargée de Ressources Humaines Expatriées, sur recrutement@premiere-urgence.org précisant l’objet suivant : “**CoordAdminFinancier–Mali**».

Read more here:: ReliefWeb