Burkina Faso: Appel à propositions – Évaluation finale ‘Projet d’Initiative Postale en Afrique (UE)’

Country: Burkina Faso, Cameroon, Côte d’Ivoire, France, Mali
Closing date: 14 Nov 2016

Mandat : Evaluation finale du projet

ONG : Positive Planet – nouveau nom de PlaNet Finance depuis Juin 2015.

Date de la mission: 2 décembre 2016 au 21 février 2017 (12 semaines)

Coordinateur : Sophie Yakoub, sophie.yakoub@positiveplanet.ngo

Soumissionnaires : Entreprises / ONG sont autorisées à soumissionner (personnalité morale) ; individus sont aussi autorisés à soumissionner (personnalité physique). Les consortiums sont autorisés. Un seul soumissionnaire sera contractualisé.

Les questions doivent être soumises par email au plus tard le 04/11/2016.

Propositions technique (PDF) et financière (PDF + Excel) doivent être soumises par email à Positive Planet (sophie.yakoub@positiveplanet.ngo) dans des dossiers séparés au plus tard le 14/11/2016

Au sujet de Positive Planet

La mission de Positive Planet est, partout dans le monde, d’aider les femmes et les hommes à créer les conditions d’un monde meilleur pour les générations futures.

Positive Planet est née de la croissance et de la transformation de PlaNet Finance, dont le mandat initial depuis sa création en 1998 était de lutter contre la pauvreté par le développement de la microfinance. En 20 ans, l’inclusion financière a évolué. D’une série de petites initiatives, elle est aujourd’hui devenue un mouvement de grande ampleur offrant des services financiers et non financiers, améliorant la vie de centaines de millions de personnes.

Aujourd’hui, le défi de notre monde n’est pas tant le développement en lui-même que sa qualité et son orientation vers le long terme : qu’il soit équitable, que l’environnement soit sain, que l’eau soit distribuée, que l’énergie soit abondante et durable, que l’éducation et la santé soient accessibles à tous, et que le développement offre un toit à tous. Quand le développement atteint ces objectifs, il permet à chacun, et particulièrement aux plus pauvres, de réaliser son potentiel, pour le bénéfice des générations suivantes : c’est la définition même de l’économie positive.

Ayant fait évoluer son expérience en inclusion financière, qui reste une part importante de son action, Positive Planet mène aussi depuis plusieurs années des projets centrés sur l’entreprenariat, l’éducation financière et l’organisation des chaînes de valeur. Positive Planet poursuit ces activités tout en élargissant son offre pour toucher toujours plus de bénéficiaires. Elle développe ses projets et mobilise ses experts à travers le monde pour atteindre l’objectif suivant : améliorer l’accès de tous aux services financiers, à l’éducation, à l’entreprenariat, aux marchés, à la santé, au logement, à l’eau et à l’hygiène, et à une énergie propre.

Positive Planet implémente en ce moment 41 projets sur ces thématiques dans 36 pays, impliquant 150 experts. Ces projets sont menés en étroite collaboration avec 82 institutions financières permettant ainsi d’atteindre 1,8 millions de clients actifs. ess, **

Contexte du projet IPM

En 2013, Positive Planet, l’Union Européenne et l’Union Postale Universelle ont donc décidé de lancer un projet intitulé ” Initiative postale d’amélioration des transferts d’argents des migrants en Afrique ». Ce projet se déroule au Burkina Faso, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, en France et au Mali. Il a pour but d’améliorer l’offre de transferts d’argent formels, sûrs et bon marché, des migrants sur les corridors Nord-Sud et Sud-Sud en renforçant le service du Mandat Express International distribué par le réseau postal.

Description du projet IPM

Le projet IPM a officiellement été lancé avec le financement de l’Union Européenne le 15 mai 2013, en commençant par la phase de mobilisation. Positive Planet a également élaboré un manuel de procédures pour garantir une gestion appropriée du projet en accord avec les procédures et règlements de l’Union Européenne.

Le projet IPM est principalement financé par l’Union Européenne et cofinancé par des bailleurs publics et privés Caisse des dépôts et consignations (CDC), Coopération Monégasque, Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Groupe La Poste, Swiss Capacity Building facility (SCBF), SICPA

Les principaux partenaires de Positive Planet sur le projet IPM sont les suivants : Union Postale Universelle (Suisse), SONAPOST (Burkina Faso), Office National des Postes du Mali (Mali), CAMPOST (Cameroun), LA POSTE DE COTE D’IVOIRE (Côte d’ivoire).

Objectifs de l’évaluation :

L’évaluation finale devra répondre principalement aux points listés ci-dessous :

Pertinence

Un projet est pertinent dans la mesure où l’activité de l’aide est adaptée aux priorités et politiques du groupe cible, aux destinataires et donneurs. Pour évaluer la pertinence d’un projet, il est utile de considérer les questions suivantes :

· Les éléments mentionnés dans la logique d’intervention (le cadre logique) du projet sont-ils appropriés – pertinents ? au niveau des ressources, résultats, des objectifs spécifiques et globaux et des hypothèses ?

· Seront analysés en particulier :

o la capacité de chaque partenaire à mener les actions, l’efficacité de la coordination entre les partenaires, et la valeur ajoutée des partenaires dans l’atteinte des objectifs

o le choix des produits financiers et services non financiers, leur création ou adaptation au regard des besoins des groupes cibles ainsi que leur cohérence pour l’atteinte des objectifs

· La pertinence du projet selon les politiques européennes de développement.

Efficacité

Un projet est efficace dans la mesure où une activité atteint ses résultats (cadre logique).

Pour évaluer l’efficacité d’un projet, il est utile de considérer les questions suivantes :

· Dans quelle mesure les objectifs/résultats sont atteints / sont susceptibles d’être atteints grâce aux activités menées ?

· Quels ont été les principaux facteurs qui influent sur la réalisation ou la non-réalisation des objectifs ?

· Seront analysés en particulier :

o la qualité des produits financiers à travers notamment le degré d’utilisation et de satisfaction des produits financiers des groupes cibles

o la qualité des services non financiers (activités de sensibilisation, formation et accompagnement individualisé)

Efficience

L’efficience mesure les sorties – qualitatives et quantitatives – par rapport aux entrées. C’est un terme économique qui signifie que l’aide utilise les ressources les moins coûteuses possibles afin d’atteindre les résultats souhaités. Cela nécessite généralement de comparer des approches alternatives pour atteindre les mêmes résultats, pour voir si le processus le plus efficace a été adopté.

Lors de l’évaluation de l’efficience d’un programme ou d’un projet, il est utile de considérer les questions suivantes :

· L’utilisation des ressources : humaines, financières, de temps a-t-elle été efficiente ?

· Le programme ou le projet a-t-il été mis en œuvre de la manière la plus efficace par rapport à des alternatives ?

· Seront analysés en particulier :

o l’utilisation des ressources humaines et financières pour mener à bien les activités de sensibilisation, formation et accompagnement individualisé

Impact

Les impacts correspondent aux changements positifs et négatifs produits par une intervention de développement, directement ou indirectement, intentionnellement ou non. Cela implique les principaux impacts et les effets résultant de l’activité sur les indicateurs de développement local, social, économique, environnemental et autre. L’examen devrait se préoccuper des résultats à la fois prévus et imprévus et doit également inclure l’impact positif et négatif de facteurs externes, tels que les changements dans les termes de l’échange et les conditions financières.

Lors de l’évaluation de l’impact d’un programme ou d’un projet, il est utile de considérer les questions suivantes :

· Quels ont été les effets du projet à court terme ? Quelles différences réelles les activités sont-elles apportées aux groupes cibles et aux bénéficiaires finaux ?

· Dans quelle mesure le coordinateur du projet analyse-t-il les effets positifs et/ou négatifs du projet sur les bénéficiaires

· Seront analysés en particulier :

o l’apport des produits financiers auprès des groupes cibles et des bénéficiaires finaux

o l’apport des services non financiers auprès des groupes cibles et des bénéficiaires finaux (report définition des groupes et bénéficiaires page X)

Durabilité

La durabilité vise à mesurer si les avantages d’une activité sont susceptibles de continuer après que le financement des bailleurs de fonds ait été retiré. Les projets doivent être aussi bien écologiquement que financièrement durables.

Lors de l’évaluation de la viabilité d’un projet, il est utile de considérer les questions suivantes :

· Dans quelle mesure les groupes cibles et bénéficiaires finaux continueront à utiliser les produits financiers et services non financiers proposés une fois l’aide extérieure terminée ?

· Quels ont été les principaux facteurs qui influencent la réalisation ou la non-réalisation de la durabilité du projet ?

· Seront analysés en particulier :

o la durabilité de l’intégration des produits financiers au sein des partenaires financiers

o la durabilité des services non financiers au sein de l’ensemble des structures partenaires (indiqués en page 3 du présent document)

o la stratégie de communication et de visibilité dont le but est de mutualiser les expériences de chaque partenaire principal et sensibiliser d’autres structures des pays voisins pour répliquer les actions

Méthodologie

La mission d’évaluation devrait commencer le 2 décembre, et prendre fin le 21 février 2017.

Le consultant devrait conduire l’évaluation dans les pays ciblés suivants : Cameroun, France, Cote d’Ivoire, Mali et Burkina Faso (à minima Mali, Burkina Faso et Cameroun).

La mission sera divisée selon les phases suivantes :

Phase 1 : préparation

  1. Kick off meeting (réunion à distance sur Skype possible) avec l’équipe IPM et le Comité d’évaluation externe pour définir la portée de l’étude : rappel des objectifs et des livrables de la mission, la définition de la méthodologie globale et la planification de la mission, le partage des documents et des outils internes, l’identification des clés correspondantes

  2. Examen des documents : le consultant aura accès aux documents internes sur IPM (cadre logique, des outils de suivi, rapports d’activité, données financières/budget …)

  3. Elaboration de la méthodologie précise et du calendrier à suivre

  4. Sélection de l’échantillon d’acteurs (membres du personnel des postes partenaires et des associations des migrants, les bénéficiaires des formations sur l’éducation financière, les clients des postes partenaires,…) à interroger basée sur des critères impartiaux et pertinents

  5. Rédaction de modèles d’enquête et des lignes directrices pour les entrevues

  6. Réunion de validation sur la méthodologie, les outils et la planification

Livrable :

  • Minute du Kick off meeting comprenant les objectifs de la mission, le calendrier des activités, les outils validés, la méthodologie etc…

Phase 2 : La collecte des données (sources primaires et secondaires)

Le consultant peut mettre en œuvre les activités suivantes – mais sans s’y limiter :

  • Mener des entretiens approfondis avec les principaux intervenants, partenaires et bénéficiaires

  • Conduire des discussions de groupe (Focus group discussions) avec les bénéficiaires

  • Procéder à une enquête quantitative avec un échantillon représentatif de bénéficiaires

  • Animer potentiellement un atelier d’évaluation avec les parties prenantes du projet durant le séminaire de capitalisation du projet (date encore à définir). Merci de faire une proposition considérant aussi la non-tenue de cet atelier.

Livrables :

  • Rapport de terrain incluant la description des activités menées sur le terrain, la synthèse des groupes de discussion (les principales constatations et citations) et la synthèse de l’atelier d’évaluation avec les parties prenantes si effectivement tenu.

  • Base de données de l’enquête quantitative sous format SPSS ou Excel

Phase 3 : Analyse des données et rédaction des livrables + débriefing

Le Consultant doit fournir le rapport d’évaluation comme suit :

  • Première version le 27 janvier 2017 pour que l’équipe du projet puisse faire ses retours

  • Une réunion de présentation des principaux résultats le 2 février 2017 (à distance sur Skype)

  • Version finale le 15 février 2017, incluant un résumé structuré selon les critères d’évaluation (pertinence, efficacité etc.), des témoignages de bénéficiaires pour chaque pays. Toute autre information pertinente sera ajoutée dans les annexes.

Le rapport devra contenir une matrice incluant en ligne le cadre logique (activités+ résultats + objectifs) selon les critères d’évaluation en colonne décrivant les principaux constats (modèle sera fourni).

Profil du Consultant

Le profil du Chef de projet de l’évaluation doit répondre aux exigences suivantes :

  • Master ou diplôme équivalent (ou supérieur) en économie, business, développement international, finance, sciences sociales ou humaines ou expérience équivalente dans les missions d’évaluation
  • Minimum de 8 ans d’expérience sur les activités de suivi et d’évaluation avec au moins 3 ans d’expérience internationale sur les évaluations d’impact externes pour des projets financés par l’Union européenne et de préférence dans les pays en développement
  • Expérience dans les évaluations externes en particulier pour les projets financés par l’UE
  • Expertise en inclusion financière (produits financiers et non financiers) et bonne connaissance des institutions et/ou réseaux publics, idéalement opérateurs postaux
  • Expertise en Afrique de l’Ouest et Afrique Centrale
  • 3 projets minimum évalués au cours des 5 dernières années selon la méthodologie de l’Union européenne et les critères de l’OCDE
  • Maîtrise parfaite du français (parlé et écrit)
  • Capacité à travailler dans un projet multipartenaires et dans un environnement multiculturel

En ce qui concerne le profil des évaluateurs membres de l’équipe :

  • Master ou diplôme équivalent (ou supérieur) en Economie, business, développement international, finance, sciences sociales ou humaines ou expérience équivalente dans les missions d’évaluation
  • Minimum de 3 ans d’expérience en matière de suivi et d’évaluation
  • Connaissance et compréhension approfondies de la méthodologie d’évaluation externe de l’Union européenne
  • Maîtrise du français (parlé et écrit)
  • Capacité à travailler dans un projet multipartenaires et dans un environnement multiculturel

How to apply:

Les questions doivent être soumises par email (sophie.yakoub@positiveplanet.ngo) au plus tard le 04/11/2016.

Propositions technique (PDF) et financière (PDF + Excel) doivent être soumises par email à Positive Planet (sophie.yakoub@positiveplanet.ngo) dans des dossiers séparés au plus tard le 14/11/2016

Read more here:: ReliefWeb