Democratic Republic of the Congo: Ingénireu infrastructures et transports (h/f) – RD CONGO

Organization: Belgian Development Agency
Country: Democratic Republic of the Congo
Closing date: 26 Mar 2017

Dans le cadre du développement de ses activités en République Démocratique du Congo (RDC), son plus gros programme de coopération en termes de budget et d’effectif, la CTB recherche un(e):

Assistant technique international –

Ingénieur infrastructures et transports (H/F)

Pour le programme de désenclavement de la Province de la Tshopo (PRODET)

Réf. : RDC/12/178-1B

Lieu d’affectation: Kisangani (avec fréquents déplacements)

Durée du contrat: 24 mois

Date probable d’entrée en fonction: dès que possible

Package salarial mensuel: (cat B417) entre 6.115,16 euros et 9.146,45 euros (en ce compris le salaire brut mensuel et les avantages liés au statut d’expatrié : primes d’éloignement et de pénibilité). Le salaire est calculé en fonction de la composition de ménage et de l’expérience professionnelle pertinente.

Les programmes PRODAT, PRODET et EDUT de la CTB-Tshopo

Les programmes de développement agricole, de désenclavement et d’appui à l’enseignement technique et à la formation professionnelle dans la Province de la Tshopo sont financés par le PIC 2011-2013 avec une contribution de la Coopération Belge de 41 millions d’Euros et une durée de mise en œuvre de cinq ans chacun.

Ce programme provincial qui considère les composantes agriculture, désenclavement et appui à la formation professionnelle comme étroitement liées et appelées à travailler en étroite synergie dans une approche programmatique unique, a identifié, à titre de zones d’intervention prioritaires, une série de bassins de production agricole situés dans trois territoires de la Province.

Le programme PRODET de la CTB-Tshopo

Tenant compte des politiques et stratégies nationales et provinciales du développement de l’agriculture, du développement rural et de la formation professionnelle ainsi que des spécificités de la Tshopo du point de vue des modes de transport (routes et voies d’eau) et de l’état des infrastructures, le programme PRODET a arrêté son objectif spécifique comme suit: ” Le coût du transport est diminué par la mise à disposition d’un réseau de transport multimodal fonctionnel et durable ».

Afin de contribuer à l’atteinte de cet objectif, quatre résultats sont attendus de la part du PRODET:

  1. La maîtrise d’ouvrage au niveau provincial est renforcée.

  2. Un réseau multimodal de transport est réhabilité.

  3. Un réseau multimodal de transport est entretenu à travers des structures locales.

  4. Les bonnes pratiques de l’utilisation du réseau multimodal sont promues.

    Les axes stratégiques du programme agricole (PRODAT) reposent essentiellement, compte tenu de la fragilité des agroécosystèmes locaux, sur une approche par les systèmes agraires qui vise à augmenter tout à la fois la production, la productivité ainsi que la valorisation post-récolte d’un certain nombre de spéculations considérées comme prioritaires, notamment le riz, et pour lesquelles la question d’évacuation des produits est essentielle.

    Pour y répondre, le PRODET privilégiera la multi modalité des transports et insistera tout particulièrement sur le maintien de la praticabilité des voies de communication qui est une responsabilité importante du partenaire congolais.

    Les ambitions des programmes PRODAT et PRODET ne pourront être atteintes qu’en mobilisant les acteurs clés, à savoir les Organisations Paysannes Agricoles (OPA), les Comités Locaux d’Entretien des Routes et leurs coordinations, (CLER et COORDICLER), les structures publiques comme l’Inspection Provinciale du Développement Rural (IPDR), la Division Provinciale des Infrastructures, Travaux Publics et Reconstruction (DPITPR), le TransVcom, l’Inspection Provinciale de l’Agriculture, Pêche et Elevage (IPAPEL), le Fonds National d’Entretien Routier (FONER) et les structures de concertations comme la Commission provinciale routière (CPR), le Comité Consultatif Provincial (CCP) et les Conseils Agricoles et Ruraux de Gestion (CARG), les Comités Villageois de Développement (CVD) e.a..

    Les thèmes transversaux du genre et de l’environnement sont particulièrement importants dans ce programme ainsi que l’appui à la bonne gouvernance du secteur routier.

    Le PRODET s’inscrit donc dans une complémentarité stratégique avec le PRODAT mais aussi avec EDUT (Appui à l’enseignement technique et à la formation professionnelle). Cette complémentarité se matérialise en particulier par une structure de coordination provinciale commune qui assure un rôle d’interface avec les autorités et une mise en cohérence accrue au niveau de la mise en œuvre, dans le respect toutefois des priorités et des spécificités sectorielles respectives. Grâce aux structures de concertation qu’il appuie, le PRODET contribue à l’harmonisation des approches de développement avec les autres intervenants importants dans la Province.

    L’unité de coordination des programmes est basée à Kisangani et le PRODET compte des antennes décentralisées situées dans les territoires concernés, de manière à favoriser un travail de proximité tant avec les intervenants qu’avec les bénéficiaires finaux.

    Une évaluation à mi-parcours du projet est prévue dans le courant du deuxième trimestre de 2017,

    Plusieurs axes routiers seront remis au partenaire étatique à cette même époque.

    Par ailleurs, des travaux de construction doivent être terminés notamment à Opala et Yatoléma

    La fonction

    Sous l’autorité hiérarchique du Coordinateur de Programme, et en étroite collaboration avec les autres experts, l’Ingénieur routier sera responsable de la composante désenclavement des Programmes CTB/Tshopo.

    A ce titre et pour tout ce qui touche à cette composante:

  • Il/elle est responsable de la planification des activités et l’élaboration du plan stratégique. Il/elle présente le programme annuel des activités qui le concernent à l’approbation de la coordination.

  • Il/elle est responsable de la gestion technique des activités prévues.

  • Il/elle supervise son équipe technique (ingénieurs locaux, animateurs).

  • Il/elle facilite les différents ateliers de concertation avec la société civile.

  • Il/elle veille à la qualité des travaux d’infrastructures (réhabilitation et entretien de routes, construction de bâtiments).

  • Il/elle gère et suit, en particulier au plan technique, les différents marchés publics de travaux (pistes, ouvrages d’art, bacs et bâtiments), de fournitures (matériel et matériaux) et de services (études, sensibilisations) : élaboration des cahiers de charges, suivi de la mise en œuvre et réception provisoire et définitive.

  • Il/elle supervise les conventions et contrats avec les structures d’entretien (CLER/COORDICLER),les entités étatiques Office des Routes (OR), Direction des Voies de Desserte Agricole (DVDA), les Ministères provinciaux, la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), …).

    Le profil

    Diplôme:

  • Un diplôme d’ingénieur civil constructions ou génie rural.

    Expérience:

  • Au moins 5 ans d’expérience professionnelle dans des programmes/projets mettant en œuvre les techniques HIMO;

  • Au moins 3 ans d’expérience professionnelle dans des projets de Coopération en Afrique subsaharienne. La connaissance du contexte particulier de la République Démocratique du Congo représentera un atout.

    Expertise technique:

  • Une bonne connaissance des techniques, politiques, programmes et projets dans les domaines de la construction de routes en terre, du drainage et de la lutte antiérosive et du bâtiment;

  • Des capacités avérées dans la formation et la sensibilisation des adultes, dans la facilitation de réunions et dans l’organisation de projets;

  • Connaissance du secteur de transport multimodal en opérationnel et en infrastructures publiques et marchandes;

  • Intérêt et expérience dans les techniques constructives privilégiant les ressources locales et écologiques.

    Aptitudes:

  • Sensibilité notable aux thèmes transversaux de la coopération belge (environnement, genre, VIH/SIDA);

  • Esprit d’équipe et faire preuve des aptitudes à la communication avec des collègues et interlocuteurs de nationalités, conditions et niveaux sociaux différents;

  • Capacité de faire face aux pressions extérieures dans le suivi des travaux;

  • Prêt(e) à vivre et travailler dans des zones en périphérie, et de respecter les règles de sécurité de la CTB;

  • Bonne capacité d’analyse, de synthèse et de rédaction.

    Connaissances linguistiques:

  • Une excellente connaissance du français tant à l’oral qu’à l’écrit est indispensable;

  • La connaissance du swahili et/ou du lingala constitue un avantage.

Intéressé(e) ?

Postulez au plus tard le 26/03/2017 via le lien: https://career012.successfactors.eu/career?company=C0000960484P&career_ns=job_listing_summary&am…

Pour toute question supplémentaire, contactez-nous au +32 (0)2 505 18 65.

How to apply:

Through our website: https://career012.successfactors.eu/career?company=C0000960484P&career_ns=job_listing_summary&am…

Read more here:: RELIEFWEB CAREERS GOV