Côte d’Ivoire: Consultant national – Evaluation CBI – UNHCR Cote d’Ivoire –

Organization: UN High Commissioner for Refugees
Country: Côte d’Ivoire
Closing date: 29 Oct 2017

Appel a candidature pour une consultance nationale au HCR Cote d’Ivoire.

Objet de la consultance : Evaluer l’impact de l’utilisation de l’assistance en espèces (Cash grants) dans le contexte du retour volontaire des réfugiés ivoiriens.

Contexte:

En 2013, le Haut-Commissaire a identifié les interventions en espèces (Cash-based interventions, CBI) comme priorité. La ” politique sur les interventions en espèces » (10/2016) engage le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) à continuer à accroitre son utilisation des CBI jusqu’en 2020. Le HCR veille à ce que toutes les CBI soient évaluées, conçues, mises en œuvre et suivies de manière à minimiser les risques et à améliorer les avantages de protection, et notamment à veiller à ce que la protection soit intégrée dans tout programme de CBI. Par ailleurs, la Division de la protection internationale (DIP) est actuellement en train de faire la cartographie et rechercher l’utilisation de CBI par le HCR dans le cadre des programmes de protection et des solutions durables, y compris dans le cadre des activités de retour volontaire et de réintégration.

Le HCR utilise l’assistance en espèces en appui au programme de retour volontaire et réintégration depuis les années 1980 afin de fournir au personnel et aux partenaires du HCR des conseils pratiques éclairés. Pour cela des données probantes pour le retour volontaire, des données précises et actualisées sur l’impact de l’assistance en espèces sont nécessaires.

Depuis le conflit en Côte d’Ivoire en 2011, plus de 260 000 réfugiés ivoiriens sont retournés du Libéria et d’autres pays voisins de la région, dont plus de 60 000 grâce au retour volontaire facilité par le HCR et ses partenaires. En 2017, le HCR prévoit de faciliter le retour d’environ 16 000 réfugiés ivoiriens de divers pays voisins. À leur arrivée en Côte d’Ivoire, ces rapatriés ont droit à une assistance minimale consistant à l’équivalent de 3 mois de vivres, d’un montant forfaitaire distribué en espèces et des produits non-alimentaires monétisés.

L’utilisation du Cash a été introduite pour accélérer et faciliter le processus de réintégration des rapatriés. L’opération du HCR prévoit de poursuivre ses interventions en cash jusqu’à la fin du rapatriement facilité en Côte d’Ivoire. Le HCR Côte d’Ivoire a mis en place une stratégie et un programme qui intègre l’utilisation du Cash pour soutenir le retour volontaire et la réintégration des rapatriés. L’opération est ainsi bien placée pour faire le point sur les résultats et l’impact de ses CBI, et (1) d’apprécier si le programme doit être ajusté et (2) identifier les leçons apprises au cours du programme sur l’utilisation du Cash et éventuellement les mettre à disposition dans d’autres contextes de rapatriement.

Il convient de mentionner que certains partenaires, comme le PAM, mettent en œuvre CBI par l’intermédiaire de fournisseurs de services locaux dans les régions de retour en Côte d’Ivoire, tant pour les rapatriés que pour les communautés hôtes.

Objectif de la consultance:

L’étude de recherche examinera comment et par qui les transferts de Cash sont utilisés dans le contexte du retour volontaire et de la réintégration en Côte d’Ivoire et comment cette assistance en espèces impacte sur la capacité des réfugiés à se réinstaller après s’être volontairement rapatriés. Les préoccupations de protection provenant de l’approche CBI dans le cadre du retour volontaire seront également prises en compte. Enfin, L’étude de recherche orientera les perspectives futures en Côte d’Ivoire et aidera le HCR à élaborer des directives globales sur les critères de calcul de l’assistance en espèces en ce qui concerne les opérations de retour volontaire.

L’étude de recherche mettra également l’accent sur l’engagement des parties prenantes externes dans le cadre du retour volontaire et de la réintégration (Gouvernement ; Population relevant du mandat du HCR; Donateurs et Partenaires). Elle se penchera sur la question de comment utiliser les CBI pour répondre aux besoins sectoriels ou de base lors de l’évaluation des besoins et comment mieux cibler les personnes ayant besoin d’assistance pendant et après leur retour facilité. Les modalités de transfert les plus appropriés (espèces ; bons ; assistance en nature ou une combinaison de ces modalités) seront également analysés.

Ressources mises à disposition du/de la consultant(e):

  • Bureau

  • Ordinateur

  • Appui administratif

  • Supervision

  • Séances d’information et d’orientation

  • Appui logistique

Niveau de sécurité: SLS 1. Briefing de sécurité à l’arrivée par le conseiller de sécurité

Description des tâches et responsabilités:
Questions de recherche principales:

L’assistance en espèces contribue-t-elle à améliorer la protection et l’accès aux solutions durables pour les rapatriés lors de leur retour volontaire et leur réinsertion sociale? Dans l’affirmatif, quelles sont les caractéristiques minimales et les interventions de protection nécessaires pour assurer la protection et les résultats durables de la CBI dans un contexte de retour volontaire?

Méthodologie:

· L’évaluation doit se baser sur les données recueillies au sein de l’opération du HCR en Côte d’Ivoire (y compris les données pertinentes partagées par l’opération du HCR Liberia) sur les réfugiés qui sont retournés en Côte d’Ivoire, ou qui se sont rapatriés vers leur pays d’origine entre 2015 et 2017.

· La méthodologie devrait inclure une revue de la littérature disponible, l’analyse d’un échantillonnage quantitatif ; des entretiens qualitatifs avec les rapatriés et d’autres parties prenantes importantes y compris avec le personnel du HCR ; les partenaires gouvernementaux et les autorités locales; les CSO et d’autres partenaires, ainsi que des groupes de discussion.

Durée de la consultance: 2.5 mois (du 15 Novembre 2017 au 31 Janvier 2018)

Suivi et évaluation des progrès

· Semaine 1 : partager la feuille de route avec le superviseur

· Semaines 2 et 3:

-proposer les questionnaires d’entrevue pour les discussions individuelles et les groupes de discussion.

-Proposer une méthodologie pour l’enquête quantitative le cas échéant Finaliser l’examen des informations disponibles (une revue de la littérature) et partager les résultats.

· Semaine 4 : Réaliser les activités convenues sur le terrain (interviews)

· Semaine 5 : Partager le rapport avec le HCR (Côte d’Ivoire, RBA, DIP, DPSM) pour révision

· Semaine 6 : Finaliser et soumettre le rapport

Livrables:

· Une analyse au niveau pays décrivant les programmes existants, les défis et les leçons apprises ainsi que les recommandations pour le CBI dans le contexte du retour volontaire en Côte d’Ivoire.

· Un rapport couvrant toute la durée de la consultance, avec annexées toutes les données collectées.

Qualifications et expérience minimales requises :

· Diplôme universitaire dans un domaine pertinent (sciences sociales, droit international ou droit des réfugiés, économie, planification du développement, gestion financière, administration des affaires ou autres domaines connexes etc.). Diplômes de cycles supérieurs préférés.

· Minimum 8 ans d’expérience professionnelle dans un contexte humanitaire ou de développement humain avec un minimum de 5 ans d’expérience sur la thématique des réfugiés.

· Expérience confirmée en développement, mise en œuvre et évaluation des CBI, idéalement dans les contextes de retour volontaire.

· Préférablement une solide expérience et collaboration avec le HCR ou ses partenaires de mise en œuvre.

· Fortes compétences interpersonnelles et capacité à travailler en équipe de manière efficace

· Volonté de voyager, y compris dans les lieux d’affectation/contextes de travail souvent difficiles

· Expérience de terrain souhaitable, notamment en Côte d’Ivoire

· Compétences informatiques: très bonnes compétences en informatique ; excellente maitrise de Word, Excel et PowerPoint indispensable.

· Excellente pratique du Français parlé et aptitude à la rédaction de textes en français requises. Bonne connaissance de l’anglais fortement souhaitée.

How to apply:

Cette consultance est ouverte aux ressortissants de la Côte d’Ivoire et aux résidents étrangers résidant en Côte d’Ivoire avec un permis de résidence et de travail valable.

¨ Les candidatures féminines sont vivement encouragées

¨ Seuls les candidats retenus seront invités à une interview ;

¨ Les dossiers reçus ne seront pas remis/renvoyés à leurs expéditeurs et les candidats non sélectionnés ne recevront aucune notification écrite relative à leurs candidatures

Les dossiers de candidature doivent comprendre les éléments suivants :

Ø Une lettre de motivation manuscrite signée;

Ø Un curriculum vitae (CV) aussi détaillé que possible, avec l’adresse électronique du candidat ou de la candidate

Ø Une notice personnelle (P.11) à jour, comportant au moins deux références ainsi que leurs coordonnées téléphoniques, et que vous pouvez télécharger sur l’adresse suivante : www.unhcr.org/recruit/p11new.doc

Ø Une photocopie de la carte nationale d’identité

Ø Les copies des diplômes académiques

Ø Les copies des certificats ou attestations de travail justifiant l’expérience professionnelle ;

Ces dossiers doivent être adressés au Représentant du HCR en Côte d’Ivoire, soit :

  • sous pli fermé portant la référence – Consultant CBI – à déposer à l’un des bureaux du HCR (Abidjan/Guiglo/Tabou).

  • par email suivant la procédure ci-dessous :

o Envoyer le dossier de candidature en ligne à l’adresse suivante : ICOABHR@unhcr.org

o Taper sur la ligne ‘‘objet” les références de l’avis de vacance : “**Consultant CBI**»

o Les pièces à joindre (lettre de motivation, P.11, CV, etc.) devront être envoyées sur des fichiers séparés et au besoin à travers plusieurs messages, et ne pas dépasser 5 MB par envoi.

Read more here:: RELIEFWEB CAREERS INT