France: Appui d’un Consultant pour L’ atelier de lancement opérationnel d’un programme d’Agro Ecologie pour la Zone Sahélienne

By Caritas France – Secours Catholique Organization: Caritas France – Secours Catholique
Country: France
Closing date: 19 Oct 2018

Le Programme ” Améliorer la sécurité alimentaire et la résilience des populations vulnérables de la zone sahélienne par la promotion de l’agro-écologie “

Le SCCF accompagne ses partenaires de la zone Sahel (Sénégal, Niger, Mauritanie, Bénin, Burkina-Faso, Mali, Togo, Tchad) dans des programmes de Sécurité Alimentaire, de développement rural ou de prévention des risques de catastrophes naturelles depuis de nombreuses années. Constatant avec ses partenaires la dégradation des écosystèmes locaux et ses conséquences à tous les niveaux sur les populations, en particulier les plus vulnérables, il souhaite faire évoluer son action.

Le SCCF et ses partenaires sahéliens souhaitent bâtir un programme qui leur permette de développer l’agro-écologie afin d’assurer le droit à l’alimentation, à un revenu décent et à un environnement sain pour les populations les plus pauvres. Ce programme permettra à long terme de construire un réseau ” agro-écologie » (échange de pratiques, réflexions stratégiques) et une stratégie de plaidoyer en faveur d’un modèle basé sur l’agriculture familiale, alternatif à l’agrobusiness

Tous souhaitent se doter d’outils formels et validés par tous afin de travailler avec le plus de cohérence possible sur plusieurs dimensions du programme :

  1. La formation et les échanges d’expérience :
  2. La gestion des connaissances
  3. Le travail en réseau :
  4. La gouvernance : Un atelier sera organisé en novembre pour valider le programme et un plan d’action commun, dans ses aspects stratégiques, opérationnels, administratifs et financiers.

Le SCCF souhaite le support d’un consultant pour organiser, animer, et synthétiser les résultats de cet atelier

A. Objectifs et résultats attendus de l’atelier

Objectifs global et spécifiques de l’atelier

L’objectif global de l’atelier de lancement opérationnel est de réviser et de valider de façon participative le programme en articulation avec une vision commune de l’agroécologie et la stratégie d’action définie lors des échanges précédents.

De façon spécifique, il s’agit de :

Contribuer au processus d’opérationnalisation du programme :

  • En partant de l’étude préalable et des documents élaborés par le SCCF et les partenaires afin d’aboutir à la formalisation de documents communs et de documents par pays adaptés aux besoins locaux;
  • En synthétisant les modalités de mise en œuvre du programme afin de favoriser le renforcement des capacités des partenaires, le partage des connaissances et la participation à la promotion de l’agroécologie à travers les réseaux existants.

Disposer d’éléments clés pour présenter le programme à de nouveaux partenaires techniques et financiers et bailleurs en :

  • En consolidant les activités, les indicateurs, les budgets et les chronogrammes des Caritas au sein d’un même document projet ;
  • En élaborant et en validant le cadre méthodologique et les moyens mis à disposition de la coordination et des pays pour les actions conjointes.

Définir l’implication des partenaires et des parties prenantes :

  • En définissant la gestion administrative du programme (gouvernance, pilotage, responsabilités, etc) en fonction des besoins, objectifs et choix collectifs ;
  • En aboutissant à une Charte d’engagement et/ou une Charte de consortium consensuelle(s).

Amorcer la réflexion en vue de la préparation d’une prochaine phase axée sur le plaidoyer :

  • En travaillant à la définition d’une vision globale et commune à long terme ;
  • En créant des opportunités d’échanges et de synergies entre les partenaires.

Résultats attendus de l’atelier

  • Les grandes lignes opérationnelles sont confirmées en articulation avec le cadre stratégique global du programme définit auparavant, des stratégies des Caritas du Sahel et de la stratégie régionale du Pôle Afrique et Océan Indien ;

  • Les partenaires s’approprient les outils et le contenu du programme et s’engagent à respecter une Charte commune ;

  • Les plans d’action des Caritas partenaires, élaborées à partir du Cadre global du programme sont diffusés à toutes les parties prenantes et consolidés en vue de leur mise en œuvre ;

  • Le fonctionnement et la gouvernance du programme sont définis, permettant le recrutement et la mise en place d’une coordination locale.

B. Axes de travail

L’atelier aboutira à un cadre de projet opérationnel mais aussi à la validation de modes de coordination et de gestion du programme. Il permettra de définir les modalités particulières d’exécution du programme et particulièrement :

  • Valider et présenter le cadre logique global du programme :

  • Objectif général

  • Objectifs spécifiques

  • Résultats attendus

  • Rubriques d’activités

  • Plan de financement

  • Définir la mesure des effets et de l’impact du programme :

  • Indicateurs des objectifs et résultats

  • Ligne de base

  • Moyens de vérifications

  • Outils de monitoring

  • Outils communs de reporting (narratif et financier

  • Réviser et consolider les projets par pays :

  • Présentation du mapping des acteurs par territoire et réflexion sur les collaborations possibles

  • Présentation rapide de l’action (global et projet) de chaque Caritas et initiation de nouvelles opportunités d’échanges

  • Travail de finalisation du plan d’action incluant ces potentielles synergies

  • Vérification de la cohérence globale des activités insérées dans le cadre logique

  • Validation du programme consolidé pour contractualisation

  • Validation du chronogramme des activités consolidé

  • Validation du budget des activités consolidé

  • Définir des activités conjointes/communes :

  • Validation des activités gérée au niveau de la coordination (capitalisation, gestion des connaissances, communication, etc)

  • Choix d’une méthodologie d’action

  • Validation du chronogramme pour ces activités

  • Validation du budget pour ces activités

  • Synthèse et ajustement du programme dans son ensemble (par pays et coordination)

  • Définitir du mode de pilotage et de gestion :

  • Définition du positionnement des Caritas Européennes pour élaborer une Charte de consortium

  • Définition du rôle, des responsabilités et des missions de chaque partenaire ainsi que des modalités d’appui et d’articulations dans le but de rédiger une Charte d’engagement

  • Validation du mode de gouvernance, de pilotage et de coordination du réseau pour élaborer un Protocole d’entente avec la structure accueillant la coordination locale

  • Définition d’une fiche de poste (mission, rôle, modalités d’appui et de suivi) pour le coordinateur et les points focaux de chaque Caritas (chargé de projet et/ou comptable)

  • Etudier les possibilités de communication interne : échanges via internet, réunions du Comité de Pilotage, rencontres internationales, etc

  • Dégager un consensus autour d’une vision commune du programme :

  • Définition de la première partie de la Charte d’engagement

  • Définition des impacts souhaités à long terme

  • Réflexion sur un plaidoyer commun

Il est demandé au consultant, dans son offre de service, de formuler et d’organiser les axes de travail à partir des éléments ci-dessus, en fonction de sa compréhension de la problématique et du programme (voir annexe 1) ainsi que des enjeux et des objectifs de l’atelier. Dans son offre de service, le consultant pourra réorganiser, hiérarchiser les axes de travail proposés et les enrichir de nouveaux éléments s’il le juge nécessaire.

C. Méthodologie

En amont de l’atelier de lancement opérationnel

Une phase de prise de contact et d’analyse documentaire d’une semaine débutera dès le recrutement du consultant. Le SCCF mettra à la disposition tous les documents souhaités et sera à sa disposition pour répondre aux éventuelles questions. Une réunion de cadrage à Paris avec le Secours Catholique- Caritas France aura ensuite lieu afin de débuter le travail d’élaboration de l’atelier selon le calendrier et la méthodologie proposée par le consultant.

L’expertise du consultant pourra être sollicitée en amont de l’atelier afin qu’il donne son avis critique lors de la phase de consolidation des documents préparés par les partenaires (budget, indicateurs, chronogrammes, etc) et de la définition de documents communs (Charte d’engagement, Charte de consortium, documents communs de reporting, etc). Ces éléments serviront de supports aux échanges au cours de l’atelier.

Un programme détaillé et des fiches-conducteurs de séances seront élaborées par le consultant et communiquées aux participants une semaine avant l’atelier.

La logistique de l’atelier sera organisée par le SCCF et l’OCADES Burkina Faso en collaboration avec le consultant.

Lors de l’atelier de lancement opérationnel

Le consultant sera en charge de la mise en oeuvre de l’atelier pendant 3 jours. Il appuiera son travail sur les documents du programme élaborés par le SCCF et les propositions par pays consolidées en amont. L’atelier portera principalement sur la validation du cadre stratégique, opérationnel et administratif du programme. Les documents de travail seront transmis aux participants et aux participantes avant le début des travaux.

Les temps d’exposés introductifs, d’apports théoriques, d’analyse en plénière et de réflexion en sous-groupes s’alterneront. La démarche d’animation sera essentiellement participative. Afin d’optimiser la contribution de chacun, des outils appropriés seront utilisés : world coffee, open space, 3B et/ou 4D, etc. L’animation de l’atelier sera proposée par le consultant. L’équipe du Secours Catholique Caritas France sera fortement impliquée dans la coordination des ateliers et/ou la participation aux échanges.

En aval de l’atelier de lancement opérationnel

Les actes de chaque journée seront recueillis par 2 participants différents chaque jour et présentés en début de séance de la journée suivante. Le consultant sera en charge de consolider les actes à la fin de l’atelier et de rédiger un compte-rendu complet qui sera restitué au Secours Catholique et aux partenaires pour commentaires. Le rapport définitif et une synthèse de 10 pages environ devront être retournés au SCCF au plus tard le 17 décembre 2018.

Un comité restreint, composé de l’équipe du SCCF, d’un ou deux représentants des Caritas Africaines et du consultant, sera mis en place durant l’atelier pour travailler sur la révision des documents liés au programme. Il est attendu du consultant de prendre en compte les échanges entre les partenaires mais aussi de donner son analyse sur les points de vue exprimés pour proposer des solutions issues de sa propre expertise, tant sur les aspects opérationnels que sur les aspects administratifs, financiers et institutionnels du programme. Ce comité poursuivra les travaux après la clôture de l’atelier dans le but d’aboutir à un cadre de projet définitif.

D’autre part, en marge de l’atelier, une rencontre aura lieu entre le SCCF et la structure locale acceptant d’accueillir et de gérer les aspects administratifs de la coordination locale du programme afin de revenir sur les modalités de gestion d’une coordination locale. Là encore, le consultant devra conseiller les parties prenantes d’après son expérience passée. Cette rencontre amènera à la signature d’un Protocole d’entente entre les deux organisations à la mi-décembre ainsi qu’au lancement du processus de recrutement.

En tenant compte des éléments ci-dessus, il est demandé au consultant de faire, dans son offre de service, des propositions détaillées en ce qui concerne la méthodologie qu’il se propose de mettre en œuvre.

Il fera également une proposition d’agenda détaillé pour le déroulement de l’événement en tenant compte des éléments indiqués ci-dessus.

D. Aspects logistiques

  • Calendrier et lieux de travail

Processus de sélection

  • Publication de l’offre : 14 septembre 2018

  • Réception des propositions : avant le 19 octobre à 18h00.

  • Processus de sélection : du 22 octobre au 26 octobre 2018

  • Contractualisation : 29 octobre 2018

  • Début de la mission (travail documentaire et échanges téléphoniques) : 5 Novembre 2018

Les candidats doivent envoyer une proposition technique et financière répondant aux Termes de références, ainsi que leur CV, le tout n’excédant pas 10 pages, accompagné de 3 références consultables à

missioncourteduree@secours-catholique.org,

avant le 19 Octobre à 18h00.

Dates clés et lieux de travail

Les réunions de préparation peuvent s’organiser au siège du Secours Catholique- Caritas France, 106 rue du Bac, 75007 Paris et par skype et téléphone. Elles débuteront dès le 5 Novembre 2018.

L’atelier se déroulera au Centre DHI-OCADES de Ouagadougou du 30 novembre au 2 décembre 2018.

La révision des documents du programme prenant en compte les échanges entre les partenaires lors de cet atelier débutera pendant l’atelier et se poursuivra jusqu’au 17 décembre. Elle sera effectuée par un comité ad hoc composé des membres du SCCF, du consultant et d’un ou deux représentants des Caritas Africaines. Les éléments finaux devront être remis au plus tard le 17 décembre 2018.

e compte rendu consolidé des trois jours d’atelier, sa synthèse de 10 pages ainsi que les versions finales des documents du programme devront être envoyés au SCCF au plus tard le 17 décembre 2018.

Le consultant fera une proposition de nombre de jours de travail préparatoire et post-atelier ainsi que d’un calendrier détaillé du plan de travail pour la préparation de l’atelier et des livrables attendus.

  • Compétences et budget

Compétences requises

Le consultant externe, français ou international, devra démontrer ses compétences en :

  • Elaboration de programmes de développement multi-acteurs et multi-pays ;
  • Animation d’atelier participatif ;
  • Gestion des connaissances ;
  • Fonctionnement d’un réseau.

La connaissance du contexte de la zone sahélienne et des acteurs de la société civile locaux ainsi que l’appréhension de la thématique agro-écologie sont nécessaires.

Des capacités organisationnelles, d’analyse et de synthèse sont requises.

La maîtrise d’outils informatiques, notamment du Pack Office est demandée.

Moyens financiers

La durée de travail totale du consultant devra être comprise autour de 20 jours.

Le montant total du service devra inclure :

  • Honoraires du consultant ;
  • Frais de déplacement, d’hébergement et d’alimentation du consultant en France;
  • Frais de communication ;
  • Frais divers et imprévus éventuels.

Les frais d’organisation et de participation des différents acteurs à l’atelier, dont le consultant (billet d’avion, visa, hébergement, repas), seront pris en charge directement par le SCCF.

Il est demandé au consultant de faire une proposition budgétaire détaillée TTC correspondant à son offre de service, en tenant compte des éléments précédents.

  • Livrables attendus du consultant

Avant l’atelier

En amont de l’atelier, le consultant sera amené à :

  • Donner son avis critique lors de la consolidation des documents projet préparés par les partenaires de chaque pays (activités, budgets, indicateurs, chronogrammes, etc) et de la préparation de documents communs (Charte d’engagement, Charte de consortium, documents communs de reporting, etc).
  • Proposer un plan d’action détaillé pour la mise en œuvre de l’atelier. Celui-ci devra comprendre : les axes de travail révisés, une proposition méthodologique, un programme détaillé, un budget révisé
  • Préparer des fiches conductrices de séances

Pendant l’atelier

Au cours de l’atelier, le consultant devra :

  • Coordonner la mise en œuvre de l’atelier
  • Animer les sessions de réflexion
  • Donner son avis critique sur les documents du programme et proposer des solutions lors des échanges
  • Participer à la révision des documents du programme avec le comité ad hoc
  • Appuyer la logistique de l’évènement

Après l’atelier

A la suite de l’atelier et avant le 17 décembre 2018, le consultant devra :

  • Consolider les comptes rendus journaliers en un rapport définitif
  • Rédiger une synthèse de 10 pages
  • Réviser et finaliser les documents du programme en prenant en compte les échanges entre les partenaires lors de l’atelier avec l’appui du SCCF. Cela comprend les documents projet par pays (cadre logiques, budgets, indicateurs, chronogrammes), les documents du programme consolidé (cadre logique, budget, indicateurs, chronogramme) et les documents communs (Charte d’engagement, Charte de consortium, Modèles de rapports narratif et budgétaire, Protocole d’engagement avec le structure d’accueil du coordinateur local, fiche de poste du coordinateur). Cette liste pourra être complétée selon les besoins émanant de l’atelier.

How to apply:

Les candidats doivent envoyer une proposition technique et financière répondant aux Termes de références, ainsi que leur CV, le tout n’excédant pas 10 pages, accompagné de 3 références consultables à

missioncourteduree@secours-catholique.org,

avant le 19 Octobre à 18h00

Read more here:: ReliefWeb